fier d etre fonctionnaire

POURQUOI LES AGENTS DE LA VILLE DE GISORS SONT EN COLÈRE ?

Si les agents territoriaux sont mobilisés depuis le jeudi 07 Décembre, c'est pour manifester contre les annonces de la collectivité qui va les mettre à mal, et se traduire par une dégradation de leurs conditions de travail.

En effet, la municipalité souhaite supprimer bon nombre de congés acquis au fil du temps, réduire certaines autorisations d'absence et pénaliser financièrement les agents dès le 13ème jour de maladie ordinaire. Alors que Macron a déjà fait le boulot avec un jour de carence pour tous les fonctionnaires !

Un aménagement du temps de travail veut être installé pour rentrer dans le cadre des 1607 heures sans aucunes réflexions en amont sur l’organisation des services et une meilleure prise en charge des usagers. De plus, de nombreux cycles de travail pour certains métiers risquent d’exposer les agents à des difficultés pour remplir leurs missions.

A la question de la pénibilité, la collectivité nous répond polyvalence. Toutes ces mesures, vous l'avez certainement compris, sont purement économiques. Les collectivités vont voir les dotations de l’État baisser : 3 milliards pour la fonction publique territoriale, 7 milliards pour la fonction publique d’État, 5 milliards pour la santé. Cette logique financière a pour conséquence une dégradation des services publics, et sûrement à terme leur disparition. De plus, les entreprises ont besoin des services publics. Pas d’industrie sans le service public, pas de service public sans industrie !

La collectivité ne doit pas faire subir aux agents de la collectivité ces décisions politiques comme le font les entreprises du CAC 40 pour les salariés du secteur privé. Le non remplacement des fonctionnaires, les réorganisations et les dysfonctionnements provoquent chez les agents un mal être au travail. Le mouvement de protestation des agents est donc tout à fait légitime. Nous revendiquons :

 Le maintien du règlement des congés annuels, les agents ne sont pas contre effectuer les 1607 heures !

 Un temps de travail équitable, prenant en compte les organisations et le fonctionnement des services

 Le refus qu'un agent en arrêt de maladie ordinaire soit pénalisé financièrement

 Un réel dialogue social avec les Élus Nous, fonctionnaires, nous sommes investis dans nos missions, bien loin des caricatures habituelles ! Nous ne sommes pas responsables de la dette.

NOUS SOMMES AU SERVICE DES POPULATIONS, JOUR ET NUIT, PRÉSENTS POUR VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE LA VIE.